Chemins de Saint-Jacques de Compostelle

 

Sur la via Podiensis (ou route du Puy ouverte en 951 par l’évêque GODESCALC), l’un des 4 chemins menant à Compostelle,  Moissac est une étape incontournable pour tous les pèlerins avant les Pyrénées grâce à sa gracieuse abbaye et son cloître.

Les clunisiens promoteurs de cette route pèlerine avaient pris en main, en 1147, cette abbaye « royale » fort pourvue en relique et en capacité d’accueil. L’abbaye de Moissac connaît son âge d’or aux XI et XIIèmes siècles. De cette prolifique période datent le cloître, l’église abbatiale avec son portail, le tympan et ses sculptures romanes. Ces réalisations architecturales et ornementales, témoins du foisonnement culturel, rivalisent de raffinement avec les enluminures des manuscrits de la bibliothèque du monastère. Ces manuscrits, produits par le scriptorium, l’atelier d’écriture des moines, ont été rapatriés à Paris par Colbert au XVIIème siècle.

De nos jours, Moissac située au quart du chemin entre Le Puy et Compostelle,  apporte aux pèlerins l’intérêt d’un site culturel de renommée internationale, toutes les commodités d’hébergement et en particulier un centre d’accueil et de séjour : le Carmel. Edifié en 1857-1858 pour établir un couvent de Carmélites, le Carmel, aujourd’hui propriété de la Ville, abrite un centre d’accueil en direction des nombreux pélerins qui « font » le chemin de de Saint-Jacques de Compostelle.

 

A noter que Moissac est jumelée avec la ville d’Astorga (Province de Léon), autre ville étape importante sur le chemin de Compostelle en Espagne.

Unesco_plaque

 

Le cloître et le portail roman de l’abbaye Saint-Pierre de Moissac ont été inscrits au Patrimoine Mondial de l’UNESCO en 1998, au titre du bien «Chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle en France. » Une reconnaissance internationale qui illustre à merveille le prestige du patrimoine de la cité uvale.

 

 Pour en savoir plus :

www.chemins-compostelle.com

tourisme.moissac.fr/