Frelon asiatique : l’identifier et le combattre

Chaque printemps, les reines frelons asiatiques s’éveillent et fondent un nouveau nid, donnant naissance aux premières ouvrières. C’est le moment d’agir pour limiter les dégâts.

Introduite accidentellement en France en 2004 lors de l’importation de poteries chinoises, le frelon asiatique n’est pas plus dangereux pour l’homme que le frelon européen auquel nous sommes habitués. Cette espèce exotique envahissante, a cependant été déclarée danger sanitaire de deuxième catégorie en raison du risque pour les autres espèces, notamment l’abeille domestique Apis mellifera, sur tout le territoire français.

Identifier et connaître l’espèce

  • Le frelon asiatique, dont la taille peut atteindre 3cm, est un peu plus petit que le frelon européen
  • Son corps est essentiellement noir, avec le 4e segment de son abdomen orangé.
  • Sa tête est noire avec la face orangée (voir photo).

Le frelon asiatique s’alimente essentiellement d’autres insectes (mouches, chenilles, papillons) ou d’araignées. Quand les populations des nids deviennent importantes et que le frelon a besoin de beaucoup de protéines pour l’élevage de son couvain, il s’attaque aux abeilles domestiques.

Il est peu agressif envers l’homme lorsqu’il est en solitaire. Cependant à l’approche du nid, l’attaque peut être collective et virulente.
Sa piqûre est douloureuse et un nombre important de piqûres peut avoir des conséquences mortelles.

En hiver:

  • Les nids sont inactifs : les frelons ne résistent pas aux baisses de températures et meurent tous d’hypothermie.
  • Les jeunes femelles fondatrices quittent le nid pour trouver une cachette pour hiverner et ressortiront au printemps pour construire un nouveau nid.
  • Un nid ne sert qu’un fois. Il n’est jamais recolonisé les années suivantes.

Il n’est pas nécessaire de détruire les nids vides.
Les oiseaux peuvent se nourrir des dernières larves mortes à l’intérieur et le nid se détruit généralement avec les intempéries au cours de l’hiver.

Au printemps:

  • Les reines (femelles fondatrices) construisent d’abord un nid “primaire” de petite taille, pas très haut,  le plus souvent dans la frondaison des arbres ou sous des abris aérés (hangars, granges…), dans des murs ou arbres creux.
  • Elles se délocalisent ensuite pour agrandir la colonie et créer un nid “secondaire” généralement à la cime des arbres.

 

Signaler le nid de frelons et faites appel à des professionnels !

Si vous détectez un nid en haut d’un arbre, dans une haie, un muret…. Contactez les services de la mairie afin qu’un agent se déplace sur site !!

L’intervention sur les frelons asiatiques nécessite des compétences particulières et leur attaque groupée peut être mortelle pour l’homme.
Un nid mal détruit peut par ailleurs entraîner la dissémination des essaims et la création de nouveaux nids satellites !

En cas de doute et pour plus de renseignements, n’hésitez pas à joindre les services techniques de la Ville de Moissac au  05 63 04 63 63 ou envoyez un message à v.lavergne@moissac.fr

La collectivité prend en charge un forfait de 90 euros pour aider les particuliers à détruire les nids de frelons asiatiques. Pour bénéficier de ce forfait, le particulier doit présenter aux services municipaux les documents suivants  :

  • la facture originale d’intervention du professionnel,
  • une attestation de déclaration sur l’honneur
  • un RIB

 

Pour résumer : les documents pratiques 

fabriquer votre piège à frelons asiatiques